Ce projet s’inscrit dans un contexte où le Burkina Faso s’est lancé dans une dynamique d’amélioration de la gestion de la chose publique. En effet, depuis l’adoption de la Politique Nationale de Bonne Gouvernance (PNBG 2005-2015), les autorités ont mis l’accent principalement sur quatre types de gouvernance à savoir la gouvernance démocratique, administrative, économique et locale. En ce qui concerne la gouvernance locale l’accent est beaucoup mis sur la gestion des services sociaux de bases tels que la santé, l’éducation et les infrastructures.

Avec l’avènement de la communalisation intégrale, des domaines de compétences ont été transférés aux collectivités parmi lesquels la santé et l’éducation. Cependant force est de constater des failles dans la gouvernance de ces services sociaux de base faisant partir des domaines transférés aux collectivités.

Cet état de fait crée très souvent des crises de confiance et un climat de méfiance entre la population bénéficiaire et les gestionnaires de ces services. Le problème majeur est la mauvaise gestion de ces services de base consécutive à une situation où le contrôle citoyen de l’action publique est peu perceptible.

Le problème identifié étant un problème de gouvernance locale au sein des collectivités, il serait opportun dans un premier moment de renforcer la capacité des acteurs de ces deux domaines à savoir l’éducation et la santé sur leur rôle et devoir, de mettre en place un mécanisme de gestion des plaintes sera nécessaire, d’organisé des rencontres de mise au point de la situation des plaintes et faire une évaluation de ces celles-ci, d’institué des cadres d’expression populaire dénommé espaces d’interpellation communautaire où les responsables des domaines de la santé, de l’éducation, des élus et la population se rencontrerons pour échanger sur les difficultés de chaque domaine. Ces dans cette logique qu’a été élaboré le Projet de surveillance communautaire sur la gouvernance économique et administrative dans le secteur sanitaire et scolaire au BOULGOU pour une durée de deux ans. Comme objectif global, il vise à améliorer la prestation des services sociaux de base à savoir la santé et l’éducation dans la province du Boulgou. Spécifiquement, on a :

  • Renforcer les capacités des acteurs du secteur de la santé et de l’éducation dans la province du Boulgou ;
  • Rendre effective la participation citoyenne au niveau du secteur de la santé et de l’éducation dans la province du Boulgou ;

Instaurer des cadres de redevabilité et de contrôle citoyen dans le secteur de la santé et de l’éducation dans la province du Boulgou.