Dakupa, dans sa quête de lutter contre la pauvreté féminine, soutient les femmes des communes de Garango et de Komtoèga pour le développement des AGR comme la maraicher culture. En 2018, nombreuses d’entre elles, membre des groupements villageois de femme ont bénéficié d’un appui technique pour un meilleur essor de ladite activité. De nos jours, les résultats sont palpables. Les jardins de laitue et d’oignon sont à un bon stade de développement, ce qui permet aux femmes d’engranger quelques revenus dans la vente des feuilles fraiches.

 

L’activité est certes bénéfique, mais les femmes sont confrontées à un manque criard de source d’eau pérenne. Les puits maraichers dont elles disposent tarissent très vite, ce qui contribue à rendre pénible cette activité. Néanmoins, il n’est pas question pour Dakupa d’abandonner ces femmes. Ainsi, il est question de financer la réalisation de nouveaux puits maraichers et/ou l’approfondissement des anciens puits qui tarissent précocement pour un temps soit peu soulager nos chères mamans. C’est par ces quelques initiatives, que nous parviendrons à réduire la pauvreté en milieu rural, surtout chez les femmes et les jeunes.