Actualités

Face à la pauvreté féminine persistante, en partenariat avec #Frèredeshommes Luxembourg, l'Association #DAKUPA met en oeuvre un programme multisectoriel dont une des composantes vise à renforcer les capacités des femmes vulnérables à travers des AGR comme l'aviculture.
L'intervention est un succès!!! nombreuses des femmes bénéficiaires disposent d'importants effectifs de volaille à même de leurs procurer des revenus nécessaires pour faire face à certaines dépenses de la famille.
Avec la saison pluvieuse et la prolifération de certaines pathologies, ces femmes sont suivies par les agents des services techniques de l'élevage qui procèdent fréquemment à la vaccination des poulets.

Dans le cadre du projet de surveillance communautaire sur la gouvernance économique et administrative, sur financement du PGEPC/FIR, Dakupa se mobilise pour renforcer le suivi citoyen dans les secteurs de la santé et de l'éducation. Il a été question de mettre en place des " lanceurs d'alerte communaux " chargés de suivre et de collecter des informations sur la qualité des prestations au niveau des services sociaux de base et également d'organiser des espaces de dialogue communale. A terme, le projet contribuera à améliorer la qualité des services rendus dans les secteurs de l'éducation et de la santé et à renforcer la recevabilité des élus locaux vis à vis des populations.

Rencontre d’échange et de signature des Accords de Contribution du projet #FCIL-2019-OUAGA-0004, financé par l’Ambassade du Canada au Burkina Faso.

Dans le cadre du Fond Canadien pour les Initiatives Locales FCIL, DAKUPA a bénéficié d’un appui financier pour la mise en œuvre du projet « Contribuer à la prévention des conflits et à la consolidation de la paix dans la commune de Garango au Burkina Faso ». Prévu pour démarrer en Septembre 2019, il a été question à la date du 19/08/2019 de procéder à la signature des accords de contribution avec la présence de SEM l’#AmbassadeurduCANADA au BF.

Ensemble, nous pouvons contribuer à la réduction, voire éradication de l’extrémisme violent hors de nos frontières.

Séance de dialogue communautaire sur la cohésion sociale et la consolidation de la paix

Dans la matinée du 13 Novembre, les acteurs communautaires ainsi que les leaders d'opinion ont pris part à une Séance de dialogue communautaire pour discuter dans un esprit de fraternité des questions de cohésion sociale. Appuyer par le Fond Canadien d'Initiatives Locales #FCIL à travers l' Ambassade du Canada au Burkina Faso et au Bénin, ladite rencontre fût un cadre d'échange et de partage qui a réuni les autorités communales, les chefs coutumiers, les responsables religieux et les populations de la commune de Garango. Tous ont compris que pour une nation de paix, il est incontournable de travailler ensemble afin de véhiculer des valeurs indispensables aux générations actuelles et celles à venir pour la consolidation de la paix.
C'est aujourd'hui que l'avenir se prépare, et cet avenir ne sera radieux que si nous le construisons ensemble dans une parfaite harmonie.

La pauvreté des femmes en milieu rural est une réalité mais tout compte fait, il ne s’agit pas d’une fatalité. Les interventions des PTF, à l’image de celles de Frère des hommes Luxembourg est un espoir pour des milliers de femmes qui autrefois, n’avaient aucune alternative pour générer des ressources financières. En acceptant de miser dans l’aviculture villageoise à travers les formations et les micro crédits, les femmes de la province du Boulgou, notamment des communes de Garango et Komtoèga, ont trouvé du rempart contre la pauvreté. Dans la basse-cour d’une trentaine de femmes ayant bénéficié de ces actions en 2018, en moyenne on dénombre de nos jour 176 poules, 37 coqs, 1068 poussins, 159 poules sans couvaison et 578 poules adultes chez ces avicultrices. Cela constitue une source de revenus pour ces femmes en ce sens qu’elles ont la possibilité de vendre les poulets adultes, à raison d’une moyenne de 3000 FCFA par tête.